Attention & Concept de l’aveuglement au changement6 min read

L’attention est l’outil le plus puissant de votre cerveau. Il permet de classifier les milliers de choses qui, dans la vie quotidienne, accapare tout votre temps et votre énergie. Il donne ainsi sens à un monde survolté. Les scientifiques commencent à comprendre ce qu’est exactement l’attention et comment elle prend forme dans le cerveau : et c’est par exemple elle qui est à blâmer si vous vous êtes fait avoir par un magicien et son tour de cartes.

Les illusionnistes/magiciens, grands spécialistes de l’attention, ont parfaitement compris comment se servir de cette « faille » pour vous surprendre. Ils utilisent ainsi le cerveau et toutes les idées formées qu’ont les gens pour mettre le monde sens dessus dessous. « Si l’on arrive à attirer leur attention sur un autre endroit, on a fait notre travail correctement. » précise Apollo Robbins – expert en tours de passe-passe et manipulateur de conscience. En effet, notre cerveau ne nous permettant pas de nous concentrer sur plus d’une chose à la fois, lorsque l’on vous demande d’élucider un mystère ici, un autre mystère peut avoir lieu là. Et étant donné que l’on ne peut pas prêter attention à tout ce qui se passe en même temps le cerveau doit donner la priorité à ce qui est le plus important. Autrement dit, si l’on compare l’attention à de l’argent mental le cerveau doit soigneusement choisir où le dépenser.

 

A ce propos, le psychologue Dan Simons explique :

« L’attention est ce sur quoi nous nous concentrons dans notre environnement visuel, elle nous permet de choisir de voir certains aspects de notre monde et d’en ignorer d’autres qui restent hors du champ de la conscience »

 

Dan Simons a étudié pendant plus de 20 ans l’incapacité du cerveau à suivre des changements, un concept appelé : aveuglement au changement.

L’ aveuglement au changement est l’impossibilité de prendre en compte un grand changement d’un moment à l’autre. Lorsqu’on regarde notre monde on en capte un beaucoup plus petit sous-ensemble qu’on ne le pense et cela parce que notre attention est limitée. On ne peut réellement se concentrer que sur une chose à la fois et cette chose est ce que l’on traite réellement parmi une foule de détails et dont on prend conscience.

En ce moment même vous avez peut-être l’impression d’englober tout ce qui se passe en face de vous mais ce n’est pas le cas. Votre cerveau fonctionne sur 12 watts soit moins d’un tiers de ce que consomme une ampoule de réfrigérateur alors, pour compenser cette faible énergie, il est donc câblé avec une multitude de raccourcis afin d’optimiser votre appréhension du monde. Comme il ne peut pas commencer à traiter tout ce qui est autour de vous, il va se concentrer sur ce qui compte le plus.

 

Du point de vue des neurosciences

Ce sont le cortex préfrontal et le lobe pariétal qui vont agir comme des échangeurs pour les signaux en provenance d’autres régions du cerveau, vous permettant ainsi de déplacer votre attention du jeton de poker à la couleur du mur et à vos mains.

L’attention sert à amplifier votre processus de perception afin de vous permettre de saisir ces détails frappants sur lesquels vous voulez vous concentrer et par conséquent vous ne remarquez que les changements des éléments qui étaient sous le feu de votre attention. C’est pourquoi lorsque le changement concerne ce à quoi on prête attention on a toutes les chances de le remarquer, ou presque…

Pour les plus passionnés uniquement, voilà quelques failles :

 

Expérience n°1

Si vous regardez une suite d’images dont on modifie à chaque fois un détail, votre cerveau va facilement capter chaque changement qui se produit à chaque changement d’image. En revanche, si nous recommençons l’expérience mais que nous mettons cette fois une seconde de noir entre chaque image, vous observerez moins de modifications qu’il n’y en a réellement eues.

Cette variation sur un test créé par le psychologue Ronald Rensing donne un très bon aperçu sur tout ce qui nous échappe à tout moment dans notre environnement visuel.

Le test du clignotement ou flicker test montre que lorsqu’on est assis dans un casino par exemple, on prête si peu attention à ce qui nous entoure que des dizaines de changements peuvent être opérés dans notre champ visuel sans qu’on y fasse… attention, tiens 😉

 

 

Expérience n°2

90% de la population ne ferait pas attention à un changement de personnes au milieu d’une conversation.

 

C’est l’expérience de Dan Simons, qui a fait procéder à un changement de serveur derrière un comptoir. Chaque personne qui s’est présentée au comptoir a échangé avec le Serveur 1 un court instant. Celui-ci a prétexté « chercher un stylo » et s’est effacé derrière le comptoir pour laisser place au Serveur 2 qui s’est montré, crayon à la main. Cette expérience filmée a été montrée à des milliers de personnes et selon les données du psychologue, seule une personne sur trois a vraiment vu le changement et au cours de l’expérience physique, très peu l’ont remarqué.

Cela vous paraît étrange et vous pensez sûrement que ce changement ne vous aurait pas échappé si vous aviez été sur place, mais il y a en réalité une explication scientifique à cela. Si l’on ne remarque pas un tel changement c’est tout simplement parce que l’on ne s’attend pas du tout à ce qu’il se produise. Dans un monde où le décor ne change pas brutalement, où les objets n’apparaissent pas sans intervention extérieure et où les gens ne se transforment pas en d’autres personnes, notre cerveau n’est pas prêt à remarquer quand cela arrive vraiment ! Dan précise :

 

« Ce qu’il faut retenir de cette expérience ce n’est pas simplement que l’on passe à côté de ce type de changements, mais que l’on pense qu’ils ne vont pas nous échapper et cette illusion d’attention joue un rôle important dans bien des aspects de notre vie. »

 

Effectivement, c’est difficile à croire mais cela arrive tous les jours, que ce soit dans des situations banales comme de s’adresser au mauvais serveur pour demander l’addition ou dans des situations plus sérieuses comme quand on ne remarque pas des changements importants dans le libellé d’un bail qu’on s’apprête à signer et cas extrêmes, lorsqu’une personne confond deux suspects parmi ceux qui lui sont présentés.

 

Nous voyons donc une plus petite partie du monde environnant que nous ne le pensons mais, quelle part nous échappe ? Et si ces changements se produisaient non pas derrière un comptoir mais dans votre espace privé, croyez vous que vous les remarqueriez d’avantage ?

 

La réponse dans cet article 🤫

Wided

Étudiante en 3Ăšme annĂ©e de psychologie, j'ai pu acquĂ©rir au cours de mon cursus des connaissances dans divers domaines tels que la cognition, la psychologie du dĂ©veloppement, les neurosciences ou encore en domaines d'ouverture : l'ergonomie des systĂšmes homme/machine. ⭐ En parallĂšle, et Ă  travers de multiples formations, sĂ©minaires et lectures personnelles (cf Sources), je m’intĂ©resse de plus prĂšs Ă  la programmation informatique, aux dĂ©veloppement de l'IA et des applications numĂ©riques de nouvelle gĂ©nĂ©ration. ⭐ Ainsi, au confluent de tout cela, mes publications concernent les partenariats homme-machine, les neurosciences & la psychologie, ainsi que l'IA (actualitĂ©s et dĂ©veloppements) et rĂ©pondent aux questions suivantes : Comment le cerveau humain apprend-il ou rĂ©apprend-il des connaissances ? Comment interagit-il avec des objets technologiques ou avec d'autres cerveaux ? Je vous souhaite une bonne lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page
FrenchEnglish