Caltech

5 questions pour Chen Tianqiao

Par exemple, au Centre d’Interface Cerveau-Machine, Richard Andersen peut simuler la sensation du toucher et du sens en manipulant le cerveau d’un patient paralysé. Le patient paralysé, sous une certaine partie, peut n’avoir aucune sensation. Mais Richard stimule quelque chose, puis le patient peut dire: « Oh, quelqu’un me chatouille. » Cela prouve l’une de mes hypothèses selon laquelle le monde n’est en fait que de la perception.