Neurones miroirs

C’est une catégorie de neurones du cerveau (cortex précentral) qui présentent une activité lorsqu’un individu exécute une action ou bien lorsqu’il observe un autre individu exécuter la même action, ou encore lorsqu’il imagine une telle action, d’où le terme miroir. Par exemple, ils sont connus pour être à l’origine du bâillement.

En neurosciences cognitives, les neurones miroirs joueraient un rôle dans la cognition sociale (ensemble des processus cognitifs : perception, mémorisation, raisonnement, émotions…), notamment dans l’apprentissage par imitation, mais aussi dans les processus affectifs, tels que l’empathie. Le professeur Ramachandran, une autorité dans le domaine, les appelle les neurones empathiques.

Ces neurones miroirs font l’objet d’études dans le domaine de l’autisme.

Ils ont longtemps été pensés dysfonctionnels chez les individus autistes car plus fins et moins réactifs que chez les individus «  »normaux » », et seraient ainsi à l’origine du fait que les personnes autistes ne puissent lire et comprendre les émotions des autres. Des études ont plus tard infirmé cette hypothèse : le système de neurones miroirs des individus autismes est autant fonctionnel que les individus «  »normaux » ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.