Effet Kennard

« Back to Glossary Index

Observation selon laquelle les jeunes cerveaux se réorganisent plus efficacement que les cerveaux adultes.

Formulée pour la première fois par Margaret Alice Kennard en 1936.

Plus une lésion cérébrale survient tôt dans la vie, plus il est probable qu’un mécanisme de compensation annule au moins certains des effets néfastes de la lésion.

Par conséquent, la notion selon laquelle un cerveau peut se réorganiser après une lésion en fonction du stade dedéveloppement est maintenant connue sous le nom de « principe de Kennard ».

Cette recherche a conduit à l’une des premières preuves expérimentales des effets de l’âge sur la neuroplasticité.

Elle a travaillé en étroite collaboration avec John Fulton dans ses célèbres études sur le cerveau des nourrissons.

Représentation graphique de l’effet Kennard

« Retourner au glossaire

Wided

Étudiante en Master 1 Ergonomie cognitive & facteur humain, j'ai pu acquérir au cours de mon cursus des connaissances dans divers domaines tels que la cognition, la psychologie du développement, les neurosciences ou encore en domaines d'ouverture : l'ergonomie des systèmes homme/machine. ⭐ En parallèle, et à travers de multiples formations, séminaires et lectures personnelles (cf Sources), je m’intéresse de plus près à la programmation informatique, aux développement de l'IA et des applications numériques de nouvelle génération. ⭐ Ainsi, au confluent de tout cela, mes publications concernent les partenariats homme-machine, les neurosciences & la psychologie, ainsi que l'IA (actualités et développements) et répondent aux questions suivantes : Comment le cerveau humain apprend-il ou réapprend-il des connaissances ? Comment interagit-il avec des objets technologiques ou avec d'autres cerveaux ? Je vous souhaite une bonne lecture.

Revenir en haut de page
FrenchEnglish